×
A
A
A
Réglage

L’avion de Julian Assange a atterri à Bangkok VIDEO

Bakou, 25 juin, AZERTAC

Julian Assange, le fondateur du site WikiLeaks, a quitté le Royaume-Uni ce mardi, où il était emprisonné depuis cinq ans, pour se rendre aux îles Mariannes du Nord, territoire américain, avant de regagner son pays, l'Australie, à la suite de l'accord conclu avec les États-Unis. Il a quitté la prison de Belmarsh à Londres, la capitale de l'Angleterre, pour se rendre en avion privé à Saipan, dans les îles Mariannes du Nord.
Selon les médias britanniques et américains, Julian Assange reconnaîtra dans le cadre de l'accord avoir violé la loi américaine sur l'espionnage lors de l'audience qui se tiendra ce mercredi devant le tribunal de district des îles Mariannes du Nord.
À l'issue de l'audience qui se tiendra sur cette île en raison de sa proximité avec l'Australie, dont il est citoyen, Julain Assange sera condamné à 62 mois de prison, en tenant compte du temps qu'il a passé en prison au Royaume-Uni, où il est incarcéré depuis près de cinq ans.
Julian Assange sera autorisé à se rendre en Australie après le procès.
Le Premier ministre australien, Anthony Albanese, a confirmé le départ de Julian Assange du Royaume-Uni. Anthony Albanese a annoncé que Stephen Smith, ambassadeur d'Australie à Londres, accompagnera Julian Assange lors de l'audience à Saipan.
Stella Assange, l'épouse du fondateur du site WikiLeaks, a publié sur son compte X le message "Julian est libre" et a partagé des images de son époux montant à bord de l'avion.
Pour rappel, WikiLeaks, fondé par Julian Assange, a publié 251 000 documents secrets le 28 octobre 2010, notamment des preuves des crimes américains en Irak et en Afghanistan.
Julian Assange a été placé en détention le 11 avril 2019 après avoir été expulsé de l'ambassade d'Équateur à Londres, où il s'était réfugié en juin 2012. Il a été arrêté pour "violation des conditions de sa libération sous caution" et placé à la prison de Belmarsh à Londres.
La Cour a ordonné qu'Assange, qui a été condamné à 50 semaines de prison, reste en détention après avoir purgé sa peine dans le cadre de la demande d'extradition.
Le 10 décembre 2021, la Haute Cour a décidé que Julian Assange pouvait être extradé vers les États-Unis.
Après la décision de la Cour des magistrats de Westminster en faveur de l'extradition le 20 avril 2022, la ministre de l'Intérieur de l'époque, Priti Patel, a signé la décision d'extrader Assange vers les États-Unis le 17 juin 2022.
Les avocats de Julian Assange ont ensuite déposé un recours devant la Cour suprême le 1er juillet 2022.
Des audiences sur l'extradition de Julian Assange vers les États-Unis ont eu lieu à la Cour suprême les 20 et 21 février.
Le 26 mars, la Cour a décidé que Julian Assange ne serait pas extradé vers les États-Unis à moins que les États-Unis ne donnent certaines garanties.
Les États-Unis avaient demandé l'assurance de ne pas condamner Assange à la peine de mort et de bénéficier d'un procès équitable, faute de quoi Assange pourrait faire appel pour obtenir la levée de sa détention.
La Cour suprême a annoncé qu'elle déciderait si ces garanties étaient satisfaisantes une fois qu'elles auraient été données.
Alors que les États-Unis ont annoncé en avril qu'ils fourniraient les garanties demandées, Stella Assange a déclaré que son mari ne pouvait pas bénéficier de certains droits parce qu'il n'était pas citoyen américain.
Les avocats et les soutiens de M. Assange affirment qu'il risque jusqu'à 175 ans de prison s'il est extradé vers les États-Unis, tandis que la partie américaine indique que la peine d'emprisonnement pourrait être de 4 à 6 ans. (Anadolu)

 

 

Monde 2024-06-25 14:03:00

Video