×
A
A
A
Réglage

Les dirigeants de Séoul, Pékin et Tokyo tiennent un sommet trilatérale à Séoul

Bakou, 27 mai, AZERTAC

Les dirigeants de la Corée du Sud, de la Chine et du Japon adopteront une déclaration conjointe ce lundi juste après leur sommet trilatéral qui aura lieu à Séoul plus tard dans la journée, selon Yonhap. Le président Yoon Suk Yeol, le Premier ministre japonais Fumio Kishida et le Premier ministre chinois Li Qiang se rassembleront pour un sommet tripartite, le neuvième du genre et le premier depuis décembre 2019, après une suspension en raison de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) et des conflits sur l'histoire entre voisins asiatiques.
Les leaders devraient chercher la coopération dans les secteurs de l'économie, du commerce et de la santé tout en évitant les frictions, alors que Séoul et Tokyo se sont alignés plus étroitement avec Washington dans un contexte d'intensification de la rivalité avec Pékin. La Chine est le plus grand partenaire commercial de la Corée du Sud et du Japon.
La session trilatérale abordera les moyens de promouvoir la coopération dans six domaines spécifiques, à savoir l'économie et le commerce, le développement durable, les questions liées à la santé, la science et les technologies, la gestion des catastrophes et de la sécurité, ainsi que les échanges humains. Les dirigeants adopteront une déclaration conjointe suite au sommet. Les trois leaders assisteront ensuite à un forum d'affaires pour discuter des moyens d'étendre la coopération économique entre les trois nations, selon le bureau présidentiel.
Bien que les questions de sécurité, comme le programme nucléaire de la Corée du Nord, ne figurent pas dans les points officiels de l'ordre du jour, elles pourraient être abordées lors des discussions entre les dirigeants, alors que Pyongyang a informé le Japon de son plan de lancer une fusée spatiale avec à son bord un satellite militaire avant le 4 juin.
Les officiels de Séoul disent que les négociations finales sont toujours en cours pour décider si et dans quelle mesure la question nord-coréenne serait abordée dans la déclaration conjointe. «Le lancement par la Corée du Nord d'un satellite de reconnaissance utilisant des technologies (de missiles balistiques intercontinentaux) est imminent», a indiqué hier un officiel du bureau présidentiel de Séoul. «Compte tenu de la possibilité d'autres provocations, le gouvernement maintiendra l'état de préparation ferme durant et après le sommet Corée du Sud-Japon-Chine.»

Monde 2024-05-27 11:48:00