×
A
A
A
Réglage

Le président Aliyev : Nous espérions pouvoir nouer des contacts avec les représentants des Arméniens du Karabagh

Bakou, 6 décembre, AZERTAC

« Lors de ma rencontre avec les habitants retournés à Latchine, j’ai déclaré qu’il existait une solution normale à cette question, et j’ai dit alors que si les dirigeants des séparatistes se rendaient, l’amnistie pourrait être appliquée à leur encontre. Malheureusement, encore une fois, mes paroles n’ont pas été correctement évaluées. Aujourd’hui, les dirigeants des séparatistes se trouvent en Azerbaïdjan. Ils voulaient venir ici et nous ont menacés de venir en Azerbaïdjan, à Bakou, à bord d’un tank. Aujourd’hui, ils attendent d’être jugés en Azerbaïdjan et la décision finale de notre système judiciaire », a dit le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev dans son intervention lors du forum international intitulé « Le Karabagh : retour au foyer 30 ans après. Réalisations et défis », co-organisé par l’Université ADA et le Centre d’analyse des relations internationales.
Ilham Aliyev a ajouté : Nous espérions pouvoir établir des contacts avec les représentants des Arméniens du Karabagh. Mais malheureusement, les gens qui, je dirais, ont monopolisé le pouvoir là-bas ne l’ont pas permis. De plus, deux événements survenus en septembre, ce qui signifiait franchir la ligne rouge pour nous. Premièrement, les félicitations du Premier ministre arménien à l’occasion de l’indépendance de la soi-disant République du Haut-Karabagh, ce qui contredit complètement le document signé par le Premier ministre arménien. Car en octobre de l’année dernière, l’Arménie et son Premier ministre avaient officiellement reconnu le Karabagh comme partie intégrante de l’Azerbaïdjan. Deuxièmement, après de nombreuses déclarations dans le même esprit, envoyer une lettre de félicitations aux séparatistes était pour nous tout à fait inacceptable et constituait un acte très contradictoire. »

Politique 2023-12-06 12:05:00