×
A
A
A
Réglage

Une compagnie aérienne britannique effectue son premier vol 100% bio

Bakou, 29 novembre, AZERTAC

Un avion de Virgin Atlantic reliant Londres à New York et alimenté à 100 % par du carburant aviation durable (SAF) a décollé mardi à 11 h 49 GMT, alors que le monde de l'aviation cherche à démontrer le potentiel des options à faible teneur en carbone pour assurer son avenir.
À mesure que le monde se décarbonise, les compagnies aériennes misent sur le carburant fabriqué à partir de déchets pour réduire leurs émissions jusqu'à 70 %, ce qui leur permet de poursuivre leurs activités avant que le transport aérien électrique et à l'hydrogène ne devienne une réalité dans les décennies à venir.
Le vol effectué par un Boeing 787 de Virgin équipé de moteurs Rolls-Royce Trent 1000 est la première fois qu'une compagnie aérienne commerciale effectue un vol long-courrier en utilisant 100 % de SAF.
Il fait suite à la traversée transatlantique réussie par un jet d'affaires Gulfstream G600 utilisant le même carburant la semaine dernière.
Le fondateur milliardaire de Virgin Atlantic, Richard Branson, le directeur général de la compagnie aérienne, Shai Weiss, et le ministre britannique des transports, Mark Harper, figurent parmi les passagers à bord.
Le vol devrait arriver à l'aéroport international John F. Kennedy de New York à 14 h 40 EST (1940 GMT).
Il n'y aura pas de passagers payants à bord ni de fret sur ce que Virgin a appelé le vol 100, qui arrive quelques jours avant le début des négociations sur le climat de la COP28 à Dubaï, jeudi.
La SAF est déjà utilisée dans les moteurs à réaction, en mélange avec le kérosène traditionnel, mais après des essais au sol concluants, Virgin et ses partenaires Rolls-Royce, Boeing, BP et d'autres ont obtenu l'autorisation de voler en utilisant uniquement la SAF.
On estime que l'aviation est responsable de 2 à 3 % des émissions mondiales de carbone. Les FAS sont essentiels pour réduire ces émissions, mais ils sont coûteux, trois à cinq fois plus chers que le kérosène ordinaire, et représentent moins de 0,1 % du total du kérosène utilisé aujourd'hui dans le monde.
Le carburant utilisé pour le vol de mardi est principalement constitué d'huiles de cuisson usagées et de graisses animales mélangées à une petite quantité de kérosène aromatique synthétique fabriqué à partir de déchets de maïs, a indiqué Virgin Atlantic. (Zonebourse)

 

Monde 2023-11-29 17:28:00