×
A
A
A
Réglage

France : Jordan Bardella élu à la tête du Rassemblement national

Bakou, 5 novembre, AZERTAC

Jordan Bardella a été élu nouveau président du parti d'extrême droite, Rassemblement national (RN) ce samedi, rapporte l’Agence Anadolu.
Lors du congrès du parti, Marine Le Pen a annoncé que son successeur, a été élu par les adhérents du RN, avec le score de 84,84 % des voix, alors que son adversaire Louis Aliot n'a pu récolter, pour sa part, que 15,16 % des suffrages.
Ainsi, le député européen qui était le président par intérim du parti, prend désormais la relève de Marine Le Pen, à la tête du mouvement d'extrême droite, à tout juste 27 ans.
Dans un discours prononcé face aux adhérents et militants, au cours de congrès qui se tient à Paris, la candidate du RN à l'élection présidentielle d'avril dernier, a estimé qu'après 10 ans à la tête du parti, « il était sain de laisser la place ».

- Candidate à l'élection présidentielle de 2027
Marine Le Pen a tenu à souligner que son départ de la présidence du RN ne signifie pas qu'elle abandonne le mouvement d'extrême droite.
« Je ne quitte pas le RN pour partir en vacances, je reste mobilisée », a-t-elle assuré. Et d'ajouter : « je serai là où le pays aura besoin de moi ».
« Il reste encore beaucoup à faire », a-t-elle estimé, se disant convaincue que le parti qu'elle a hérité de son père Jean-Marie Le Pen, et qui a, depuis, changé de nom, a « gagné la bataille idéologique ».
Selon Marine Le Pen, le RN, héritier du Front National (FN), constitue désormais non seulement un « parti de gouvernement », mais aussi « le parti de gouvernement de demain », laissant entendre qu'elle sera la candidate du parti d'extrême droite à la prochaine élection présidentielle, qui se tiendra en 2027.

- Une histoire de famille
Jordan Bardella, le nouvel homme fort du RN, a des origines italiennes.
Il est en couple avec Nolwenn Olivier, nièce de Marine Le Pen, fille de Marie-Caroline Le Pen (la sœur aînée de Marine Le Pen) et de Philippe Olivier, et petite-fille de Jean-Marie Le Pen.
L'autre candidat à la présidence du parti d'extrême droite, Louis Aliot, avocat de métier et maire de Perpignan (Occitanie) était le compagnon de Marine Le Pen de 2009 à 2019.

Monde 2022-11-05 16:27:00