×
A
A
A
Réglage

L’OCDE : Les perspectives économiques mondiales s'assombrissent

Bakou, 26 septembre, AZERTAC

La croissance mondiale devrait rester atone au second semestre 2022, avant de décélérer encore en 2023 pour atteindre un niveau de croissance annuelle de seulement 2,2%, révèle lundi l'OCDE dans son rapport intermédiaire des perspectives économiques, selon l’agence Xinhua.
« Conjuguée aux effets encore persistants de la pandémie de COVID-19, la guerre vient ralentir la croissance et ajoute aux tensions sur les prix, surtout ceux de l'alimentation et de l'énergie », explique l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).
« Le PIB mondial a stagné au deuxième trimestre 2022 et la production a reculé dans les économies du G20. L'inflation perdure plus longtemps que prévu à un niveau élevé. Dans de nombreuses économies, l'inflation a atteint, au premier semestre 2022, un pic inédit depuis les années 1980. Au vu de la dégradation des indicateurs récents, les perspectives économiques mondiales s'assombrissent ».
L'inflation globale devrait culminer ce trimestre dans la plupart des grandes économies avant de refluer au dernier trimestre de 2022 et tout au long de 2023 dans la majorité des pays du G20. Mais « l'inflation annuelle restera nettement supérieure aux objectifs des banques centrales presque partout en 2023 », précise l'OCDE.
L'OCDE souligne les incertitudes considérables qui entourent ces perspectives économiques, notamment l'éventualité de pénuries de gaz avec l'arrivée de l'hiver dans l'hémisphère nord.
« Faute d'une diversification suffisante des approvisionnements et d'une réduction ordonnée de la demande, les pénuries pourraient provoquer une flambée des prix mondiaux de l'énergie, mettre à mal la confiance, aggraver la situation financière et nécessiter, pendant un temps, d'imposer aux entreprises une réduction de leur consommation de gaz », alerte le rapport.

 

 

 

Monde 2022-09-26 17:16:00